Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 15:46
Sous une chaleur accablante le vide sanitaire sort de terre.

Un plombier est intervenu pour poser le réseau d'évacuation des eaux usées, celui-ci est très particulier puisqu'il a été doublé ; en effet, il permettra de séparer les eaux des douches (les eaux grises) de celles des toilettes (les eaux noires)...
Le but étant de récupérer les eaux grises pour alimenter les toilettes.

Cette idée germe depuis longtemps dans la tête de Fabrice mais la décision de le faire a été prise le jour même sur le chantier. A ce jour il reste plusieurs points à régler pour mettre en place le système mais au moins tout sera prêt sous la dalle.

La récupération de l'eau de pluie est maintenant bien connue et bien maîtrisée par les entreprises françaises contrairement à la récupération des eaux grises qui, elle, est en train de naître en Allemage et au Canada.   

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 22:25
En deux jours cinq maçons on réalisé :
-la mise en place du ferraillage en fond de fouilles, 
-coulé 43 mètres cube de béton  pour les fondations,
-posé toute la première rangée de parpaings.

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 20:30

 image0-3.jpg  Les fouilles ont quadrillé la surface de la maison en différents blocs de terre représentant globalement les différentes pièces de la maison.

L'étude béton préconisait des fouilles de 40cm de large et 70cm de profondeur alors que généralement les engins du terrassier  sont prévus  pour une largeur de 50cm ... cette petite différence a une incidence importante sur les quantités de béton à couler par la suite pour combler les fouilles.
Pour ne pas augmenter le volume de béton (et ne pas occasionner un surcoût) le terrassier a compensé en réduisant la profondeur à 55cm, au final  nous retrouvons une quantité de béton identique à la prescription de l'étude béton, de plus en élargissant les fouilles, la fondation a plus d'assise.
C'est sur le terrain, que -chaque jour- nous nous rendons compte que les calculs des ingénieurs sont souvent revus à la hausse pour leur assurer une protection juridique en cas de problèmes, les éloignant toujours plus du réel.

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 19:07
Le terrassement du terrain a permis une mise à niveau de celui-ci ;

un chemin d'accès en calcaire a été réalisé grâce à la mise en place d'un géotextile pour stabiliser le calcaire et empêcher l'herbe de pousser, ce chemin permettra la livraison des matériaux et le passage des engins.

A ce stade, un géomètre ou un maçon est indispensable pour désigner l'emplacement des fouilles... Nous pensions avoir réuni autour de nous l'équipe intervenant au niveau de la maçonnerie mais c'était sans compter sur la "disparition" du maçon qui, à ce jour, demeure toujours injoignable !!! 


    Heureusement nous commençons à connaître les "codes" des artisans (quand ils "font les morts" mieux vaut ne pas s'obstiner ... ) et rapidement il a fallu prendre une décision pour le remplacer, nous avons donc contacté le maçon "outsider" pour qu'il intervienne sur le chantier.


Partager cet article

Repost0
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 20:12
Non Célian!

ta pelle et ton rateau ne suffiront pas pour faire le terrassement de la maison...!!!
 
la pelle mécanique du "Monsieur" aura raison des herbes folles et en 2 temps 3 mouvements dégagera des m3 de terre créant ainsi une sorte de piscine au fond argileux et des monticules de terre.

Nous, qui avions tant réfléchi et considéré attentivement la topographie de notre terrain, son inclinaison et sa légère pente,
  nous voilà confrontés à la réalité mécanique des choses :

avec des engins puissants vous faîtes ce que vous voulez !
  et vous créez un relief de toutes pièces ... 

Partager cet article

Repost0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 18:59
TOP DEPART !!! ... ... ...

Partager cet article

Repost0
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 10:33
   Le permis de construire rend compte d'un projet d'habitation sans aucun détail sur le choix des techniques de construction .
En ce qui nous concerne nous avions au départ envisagé notre construction grâce à la technique de l'ossature bois- mais nos recherches nous ont conduits à opter finalement pour la technique des murs porteurs en bois massif ce qui a engendré quelques modifications au niveau de la structure de la maison- c'est pourquoi nous avons du déposer un nouveau permis de construire. Tant que ce nouveau Sésame n'est pas accepté par la D.D.E., le travail conjoint du terrassier et du maçon ne pourra se faire. Ce nouveau délai d'attente est assez dommageable dans la mesure où il aurait été préférable d'entreprendre la pose des murs en bois massif durant l'été pour limiter l'humidité pendant le chantier.
       Si tout va bien les murs de la maison seront montés en Septembre,

Partager cet article

Repost0
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 18:50

 Quand on décide d'acquérir un terrain pour construire une maison en dehors d'un lotissement  il faut bien avoir conscience des difficultés et du coût pour viabiliser celui-ci.
- L'électricité, l'eau, l'évacuation des eaux usées, le téléphone, toutes ces commodités du monde moderne qui nous paraissent si naturelles sont pourtant complexes à mettre en oeuvre.
Ce sont généralement les communes qui prennent à leur charge ces frais pour rendre attractif leur lotissement.
Dans notre cas tous les travaux sur le domaine publique étaient  à notre charge . Cela fait déjà un an que nous les avons fait réaliser; mais  tous ces branchements se trouvent en bordure de route, à 100 mètres de la future maison et pour permettre le raccordement, une tranchée vient d'être réalisée : et pour les 3/4 sur le terrain de nos voisins !!
En effet, nos voisins sont également "nos vendeurs" puisque la totalité de la parcelle leur appartenait à l'origine, il a donc fallu effectuer la tranchée en commençant par chez eux , endroit d'où partent les raccordements...
c'était la seule manière de procéder pour que notre parcelle soit considérée constructible par la D.D.E. (Direction Départementale de l'Equipement).

Ce mois d'Avril marque véritablement le début du chantier.
  

Partager cet article

Repost0
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 16:16
Après avoir  rencontré 3 maçons et reçu 3 devis très différents et très sommaires, nous avons pris la décision de demander une analyse béton à un bureau d'étude. 
Nous nous sommes donc adressés à un ingénieur spécialisé dans l'exécution de plans de fondations en fonction de la nature du sol et du poids du bâtiment.
Nous aurons ainsi plus d'assurance de ne pas sous- dimensionner ou sur-dimensionner les quantités de béton et de ferraillage et ainsi apporter un meilleur rapport qualité/prix.
A l'issue de ce travail d'une très grande précision ce sont cette fois 5 maçons qui nous ont remis des devis :
un seul nous est apparu comme le plus juste. 
Ce que nous tâchons de vous résumer en quelques lignes a duré sur une période de 3 mois: 3 mois d'attente... encore et encore... ... ...

Partager cet article

Repost0
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 20:58
- Vous habitez déjà votre maison ou pas encore?
- Et c'est pour quand?
- Ce sera fini quand?
- Quand est-ce que ça commence?
- 3 ans que vous avez le terrain et toujours pas de maison dessus...?!
- Et combien pour cette maison?

des questions,
des questions,
encore des questions...
... et toujours pas de réponses concrètes à donner aux uns et aux autres qui nous interrogent en toute sympathie sur notre projet.
Nous restons vagues: "bientôt, incessamment sous peu, prochainement"...

     Il est tellement habituel de faire construire sa maison par un constructeur gérant l'intégralité du chantier et vous donnant des dates précises sur le début et la fin de la construction que beaucoup ont du mal à envisager ce "flou artistique" concernant notre future maison.
Les constructions "clefs en main"  vous assurent une (relative) tranquillité d'esprit et pour certains clients seule la date d'emménagement importe (ainsi que le prix bien évidemment), la pendaison de la crémaillère étant tellement plus amusante que de connaître la quantité de béton nécessaire pour les fondations.   Quant à nous, nous n'y couperons pas et nous devrons réfléchir à toutes ces questions en tant que maître d'oeuvre.
Si nous mettons autant de temps à nous "lancer" dans la construction c'est que le travail de conception en amont du 1er coup de pioche est immense car il faut comprendre que tout est lié, que tout a un rapport avec la suite du chantier, que chaque décision a une incidence sur le reste- par exemple, le choix du chauffage aura des conséquences sur la composition du plancher- en effet, si nous optons pour un plancher chauffant, il faudra prévoir les conduits dans le plancher- mais aussi prévoir la pose d'un carrelage ou d'un parquet et dans ce cas calculer la hauteur nécessaire sous les portes-fenêtres... admettons que ce choix de plancher chauffant nous convienne... comment l'alimenter ? combien cela coutera-t-il? qui nous l'installera? et si ce chauffage ne suffisait pas? ou s'il était en trop? ... de multiples questions... des solutions remises en cause qui engendrent de nouveaux questionnements! ...
- et si "to be or not to be" n'était plus La Question?!... 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Maison d'hôtes D'UNE AUTRE NATURE
  • : maison d'hôtes atypique contemporaine et en bois
  • Contact